Les soeurs Augustine de la misÚricorde de JÚsus de Rennes
Les soeurs Augustine historique
Notre fonction est de soulager, servir et soigner les malades en qualité d’humbles servantes des membres de Notre Seigneur.

Dans cette ligne, notre mission s’est d’abord réalisée
  • dans la Maison-Dieu  Saint Yves de 1644 à 1858,
  • puis à l’Hôtel-Dieu de 1858 à 1896,
  • enfin à la Clinique Saint Yves de1896 à nos jours.


De Dieppe à Rennes  19 mars 1644 : cahin-caha, sur les pavés de la ville les Augustines entrent à l’Hôtel-Dieu de Rennes par la rue Le Bouteiller


Une bulle du Pape Honoré IV atteste que nos Sœurs fondatrices de Dieppe
« établies avant l’an 1285 faisaient dès lors profession solennelle des vœux de religion et de servir les Pauvres sous la règle de Saint Augustin »

Le Manuscrit Dablon commencé en 1616 confirme qu’en 1480 se trouvaient à l’Hôtel Dieu de Dieppe des religieuses ayant la « charge du gouvernement des pauvres ». Voici comment y sont perçues les sœurs : « Les soins qu’apportèrent les religieuses à l’endroit des pauvres malades fut cause que le peuple ému par leur charité redoubla sa dévotion et ses aumônes ».


                                                        lettreRoi.jpg Louis XIII accrédite les Religieuses Hospitalières
Une lettre patente du roi Louis XIII datée de 1642, conservée aux archives la Communauté de Saint-Yves,  stipule « Dûment informé du bon ordre qu’ont apporté, depuis quelques années, les Religieuses Hospitalières établies en nos villes de Dieppe et Vannes… lesquelles se dévouant entièrement, selon leur Institut et profession au service des hôpitaux ….elles pourront subvenir pareillement à la plupart des hôpitaux de notre Royaume qui par leurs soins seront restaurés et servis en perfection. »
                                                                                                                                           
                                                                                                     

La Maison-Dieu Saint-Yves


L’histoire de la clinique Saint-Yves remonte à 1358. C’est à cette date que Monsieur le Chanoine LE BOUTEILLER fondait la Maison-Dieu Saint-Yves à Rennes au bord des quais de la Vilaine. Ce fut l’hôpital Saint-Yves jusqu’en 1858 transféré alors à l’actuel Hôtel-Dieu.
En 1896, les sœurs Augustines fondent la clinique Saint-Yves avec au cœur le seul et même désir de continuer le « service des pauvres et des malades par la miséricorde ».






 
La Maison-Dieu Saint-Yves et sa chapelle, qui deviendra l'Hôpital Saint-Yves








En 1644 l’Hôtel-Dieu pouvait déjà contenir 220 malades. Tout n’allait pas pour le mieux à l’hôpital : il venait à peine de sortir de l’épidémie de peste qui sévit de 1553 à 1640 à l’état endémique. La discipline intérieure s’était relâchée. A l’arrivée des sœurs, les « Sieurs députez » de la ville de Rennes mirent leurs conditions et dans un accord signé les sœurs reconnaissaient que « toutes leurs fonctions étaient de soulager, servir et soigner les malades en qualité d’humbles servantes des membres de Notre Seigneur. »

Ce fut à grand peine que les premières religieuses finirent par mettre un peu d’ordre dans l’hôpital dans une grande pauvreté : grâce aux aumônes elles purent acheter des lits et elles reçurent dons : couvertures, draps etc…


De la Révolution à nos jours






  
   A l'image du Christ qu'elles servent dans les malades, les religieuses sont arrêtées.








Les sœurs traversèrent la bourrasque de la Révolution d’abord avec des interdits, des perquisitions pour être enfin incarcérées, après avoir formé des personnes, dans les différentes prisons de la ville. En 1805 elles reprennent leur vie Communautaire, leur vie de prière et de service des pauvres et des malades. Celui-ci se continue depuis 1896 à la Clinique Saint Yves en se voulant ouvert, adapté au attentes du monde de la santé d’aujourd’hui et de demain.

C’est ainsi que le premier Janvier 1979, après 83 ans de service médico-chirurgical, la Clinique Saint-Yves devient Centre Régional de Nutrition et de Diététique, Médecine et Convalescence médicalisée, avec le statut d’Etablissement Congréganiste participant au service public hospitalier.

en 1995, les 35 lits de Convalescence médicalisée sont transformés en lits de Réadaptation Cardio-Vasculaire pour répondre à un besoin dans ce domaine sur le plan régional.

Ensuite, 20 lits de réadaptation cardio vasculaire de jours sont ouverts

2010 voit l'ouverture d'un bâtimrnt d' accueil pour anorexiques

De nombreuses consultations extenes en nutrition sont organisées
clinique Saint Yves

 
Une histoire longue de 366 ans, riche de dévouement près des « pauvres et des malades » animée par le même souffle Augustinien nous garde tournées vers l’avenir au service de « tout l’homme et de tout homme».